&&. SAHARA-HOTEL }}

&&. SAHARA-HOTEL }}
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 >>À quand on marquera les points, mec ? [Nathaniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sebastian Thompson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 26
SECRET __* : A le mal du pays, entre autres
L0VE __* : Elizabeth Sawyer, mais ça, vous vous en doutiez déjà
PHRASE FÉTICHE __* : La confiance de plaire est souvent un moyen de déplaire infailliblement.
Date d'inscription : 11/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: >>À quand on marquera les points, mec ? [Nathaniel]   Mar 15 Avr - 8:12

[Désolé si c'est pas super, je crois que t'a suffisamment attendu]

    Sebastian Jayden Thompson se réveilla en sursaut. Il avait rêvé qu'on lui offrait une bourse pour faire partie de l'équipe de basketball de Yale, et qu'il ne parvenait pas à marquer un seul panier aux sélections. On avait donc pris un parfait inconnu, sans technique, mais beaucoup de chance, à sa place. Le jeune homme ouvrit les yeux, haletant, et poussa la couverture pour prendre une goulée d'air. C'était un horrible cauchemar. Depuis qu'il était petit, Sebastian entendait sa mère parler des merveilles qu'elle avait trouvé à Yale, un emploi qu'elle adorait, des amis qu'elle chérissait et des connaissances que, selon elle, on ne peut que rêvasser à tout autre endroit ailleurs. Depuis ce jour-là où, lorsqu'il mangeait un bol de céréales, sa mère lui avait parler de Yale, il en rêvait parfois, quand son esprit était trop préoccupé. Pourtant, Sebastian ne comprennait pas comment on pouvait être préoccupé alors que l'on devait être en vacances. Le blond passa la main dans ses cheveux, puis s'étira longuement avant de se redresser pour remarquer le soleil déjà haut dans le ciel.

    Quelques vingt minutes plus tard, après avoir pris une douche, revêtit un short et une camisole, avaler un bol de fruits frais et des gauffres, l'Australien avait eu envie de jouer. Jouer au basketball. Il en avait perdu l'habitude depuis qu'il était arrivé, et hors de question que Sebastian Thompson perde la main. Après s'être enquierit avec le concierge, il avait réussit à dégoter un petit endroit intime où il pourrait faire quelques paniers, à Green Park. Le garçon écouta le vieux concierge parler, rêveur, de cet endroit qu'il avait si souvent visité. Intéressé, Seb relia simplement cet endroit à la plage qu'il visitait constamment, à Sydney, depuis que Taylor la lui avait fait découvrir. C'était l'endroit où ils avaient passés la nuit ensemble, et s'était levés à l'aube pour chevaucher les vagues démentielles qui s'y brisait. Aujourd'hui, Sebastian suivrait les traces d'un homme qui n'a que ses souvenirs pour lui tenir compagnie, et il marquerait un panier pour lui.

    Arrivé là-bas, un ballon sous le bras, Sebastian sourit pour lui même. Il faisait chaud, mais le terrain à moitié à l'ombre, il pouvait reprendre son souffle sans le soleil cuisant dans son dos. Déposant son sac contenant une gourde d'eau et une serviette, il jogga doucement pour s'échauffer, s'étira, puis lança un ballon de la ligne des trois points pour le voir rebondir sur le sol, sans passer les filets.

    «Merde»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel J. Sanders
AngelWithADirtyFace
AngelWithADirtyFace
avatar

Masculin
Nombre de messages : 375
Age : 24
SECRET __* : Sous l'effet de la drogue, il a violé une fille =O
L0VE __* : Secrètement, il craque pour Elizabeth
PHRASE FÉTICHE __* : «_* Sex is one of the nine reasons for reincarnation. The other eight are unimportant.
Date d'inscription : 09/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>À quand on marquera les points, mec ? [Nathaniel]   Mer 16 Avr - 1:35

[ C'est parfait, t'inquiète ! ]

    Ce matin, Nathaniel n'avait pas la gueule de bois. Et non ! Pour une fois, il n'avait pas passé la soirée, ni la nuit, avec ses meilleurs amis de l'hôtel. Effectivement, Jonathan&Anthony avaient été s'amuser dans les bars et les boîtes de nuit seul. Mais vous vous demandez tous.. ou était le magnifique Nathaniel J. Sanders durant ce temps ? Et oui, pourquoi n'était-il pas à son poste, prêt à draguer ? Parce qu'il passait une merveilleuse et agréable soirée avec Elizabeth P. Sawyer. Vous savez, la belle touriste brune-auburn du Sahara Hotel ? Vous ne pouvez pas l'avoir manquée, elle est tellement sublime. Et bien c'est avec Nate qu'elle se trouvait la veille. Ils avaient discuté un moment sur la terrasse, pour terminer la soirée dans un bon restaurant. S'en suivit des rires, des conversations et pleins de trucs que je ne raconterai pas au complet ! Vous n'y étiez pas, c'est de votre faute. Nathaniel voulait garder pour lui cette soirée inoubliable.

    Nathaniel s'était endormi avec le souvenir du visage de la belle jeune femme gravé dans sa tête. Habituellement, il ne pensait plus à ses conquêtes d'une soirée. Pour Elizabeth, c'était différent. Elle avait ce petit quelque chose qui donnait de drôles de sensations à Nate. Non, il ne tomberait pas amoureux. Il s'était juré de ne plus tomber amoureux suite à ce qui s'était passé avec Emily. Il devenait toujours un con quand il tombait amoureux. Enfin, il restait ce qu'il était en fait. Tout cela pour dire qu'il se contrôlait pour ne pas laisser son coeur chavirer. Parce que s'il ne se retenait pas, je vous jure que le mannequin serait à fond amoureux d'Elie.

    En se réveillant le matin, le jeune homme fut heureux de constater qu'il pouvait lever la tête sans un seul étourdissement. C'était quand même un exploit ! Ça devait faire plusieurs jours, voir semaines, qu'il n'avait pas eu un de ces maux de tête en se levant pour aller déjeuner. Nathaniel ne se doucha pas tout de suite, car il eut le malheur d'avoir la même idée que Sebastian Thompson : aller jouer une petite partie de basketball solitaire.

    Nathaniel arriva au terrain habillé d'un short brun et d'un chandail blanc assez large. Il avait bien entendu un ballon, qu'il avait emprunté au centre des loisirs de l'hotel. Le jeune homme eut un petit sourire un peu .. comment dire.. méchant ? Pas très heureux et plutôt méfiant et malveillant en voyant le jeune blond qui était déjà au Court. Justement, quand il y arriva, Sebastian venait de manquer son panier.

    " T'en fais pas, il y a d'autres choses à par les femmes et le basketball. Tu trouveras probablement ton point fort un de ces jours ! "

    Sebastian Thompson, qui était-il ? Simplement un mec qui tournait un peu trop autour d'Elizabeth. En effet, Nathaniel avait bien remarqué qu'il la regardait toujours quand elle passait, et qu'il tenait à l'aborder à chaque fois. Et Nate n'appréciait pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.love-loft.actifforum.com
Sebastian Thompson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 26
SECRET __* : A le mal du pays, entre autres
L0VE __* : Elizabeth Sawyer, mais ça, vous vous en doutiez déjà
PHRASE FÉTICHE __* : La confiance de plaire est souvent un moyen de déplaire infailliblement.
Date d'inscription : 11/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>À quand on marquera les points, mec ? [Nathaniel]   Jeu 17 Avr - 7:09

    Il ne suffisait que d'un mauvais lancé pour provoquer une catastrophe. Non seulement ratait-il un coup facile, blessant son ego un brin surdimensionné qu'apparu une présence qui ,en tant que telle, n'était pas complètement désastreuse, mais qui avait le don de l'exapérer légèrement. Sebastian reconnu le timbre de voix de ce mannequin international qui résidait à l'hôtel entre deux séances de photo. Celui-là même qui semblait être sous le charme d'Elizabeth, et qui semblait lui en vouloir pour avoir croiser son regard quelques fois. Le jeune homme ne voyait pas comment une jalousie pouvait se baser sur quelques discutions, dont une où il avait eu l'occasion de parler avec la brunette en tête à tête, sans avoir des dizaines de personnes autour, de la musique assoudissante malgré la superficie de la villa où la fête se déroulait, sans avoir non plus des copains communs qui les présentaient souvent, parfois même plusieurs fois dans la même soirée. Au début, le jeune homme répondait d'un sourire amusé, mais plus il croisait son regard, plus son rythme cardiaque s'accélérait. À la fin, il cherchait presque à le croiser, ce regard velouté rempli de mystère et de charme, pétillant d'intelligence et de malice.

    Idiot comme deux garçons peuvent agir comme des gamins. Idiot comme pour une fille, ce que deux jeunes hommes robustes et vigoureux peuvent faire pour tenter de prouver sa suprématie. La réplique de Nathaniel le laissa ni chaud ni froid. Il y avait bien longtemps que Sebastian Thompson avait appris qu'il fallait en prendre et en laisser, mais surtout qu'il fallait toujours répliquer avec style et au bon moment. Marchant comme si de rien était vers son ballon qui rebondissait à tord et à travers, le blond fit volte-face pour croiser le regard inquisiteur et arrogant de son rival, car c'était exactement ce que Nathaniel J. Sanders était, son rival pour gagner le coeur de la belle Élizabeth. Nous revoilà dans les épopées épiques de chevaliers pour leur gente dame, sauf qu'au lieu d'avoir des lances, ils s'attaquent avec des vannes, et sous leur pied, pour habiter leur joute, se trouvait un terrain de basket-ball en terre battue.

    «Quand tu sauras voir plus loin que le bout de ton nez, mec, j'y repenserai»

    Sebastian passa la main dans ses cheveux, et dribbla son ballon sur le sol, ouvrant la main et la refermant au rythme du rebond. S'agitant doucement, il prit de la vitesse, puis fonça en direction du panier. L'Australien réussit un superbe lay-up, et rattrapa son ballon quelques instants plus tard. Daignant observer le nouvel arrivant, il ajouta.

    «Je croyais que tu défilerais en caleçon pour ces dames, à moins qu'elles aient déjà eu le droit à une performance, qui sait?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel J. Sanders
AngelWithADirtyFace
AngelWithADirtyFace
avatar

Masculin
Nombre de messages : 375
Age : 24
SECRET __* : Sous l'effet de la drogue, il a violé une fille =O
L0VE __* : Secrètement, il craque pour Elizabeth
PHRASE FÉTICHE __* : «_* Sex is one of the nine reasons for reincarnation. The other eight are unimportant.
Date d'inscription : 09/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>À quand on marquera les points, mec ? [Nathaniel]   Ven 18 Avr - 4:35

    Ah, au moins Sebastian savait bien comment décrire Nathaniel et à sa juste valeur ! Et oui, un superbe mannequin international qui a toutes les filles à ses pieds, et qui en désire une plus que les autres. Et Seb avait eu le malheur de vouloir la même que lui. Vous voyez, bien que le jeune blond n'ait eu qu'une seule conversation avec Elizabeth, Nate savait bien qu'il constituait une menace. Tous les mecs de l'hôtel constituait une menace, mais lui en particulier. Sa façon de regarder Elie, de lui parler, de lui sourire. C'était typique d'une drague subtile, une approche plus douce. Nathaniel ne l'avait jamais expérimenté, car il était trop sûr de lui, alors il y allait directement. Peut-être que dans certains cas la méthode de Sebastian était plus concluante, et parfois c'était celle de Nate qui l'emportait. Ce qui restait à voir, c'était laquelle des deux gagneraient la finale avec la belle touriste.

    Et oui, on aurait bien dit deux animaux sauvages se battant pour la même femelle. Ils n'étaient certainement pas les premiers. Peut-être que c'était immature, effectivement. Si jamais Elizabeth apprenait qu'ils se battaient pour elle et se détestaient juste à cause d'elle, elle les prendrait pour deux idiots totalement immatures.

    Nathaniel ne fit que rigoler un peu à la première remarque du jeune homme. Il aurait bien répliqué quelque chose, mais le basketteur semblait essayer de se défiler en faisant un lay-up. Bon, d'accord, il avait du talent finalement. Mais Nate avait lui aussi des atouts. Premièrement, il était très musclé puisqu'il faisait quotidiennement de la musculation. Deuxièmement, il était mannequin et défilait avec les toutes dernières collections des plus grands designers. Et il pouvait obtenir tous les vêtements que désiraient Elizabeth sans dépenser un seul sous. Et troisièmement ? Et bien, il y en a forcément un, mais pour l'instant ça ne me vient pas !

    " C'est déjà mieux que d'être en train de faire des paniers seuls sur un terrain parce qu'on a personne avec qui parler. Si tu étais un peu moins lunatique et bizarre, peut-être que ce serait différent. "

    En effet, de ce que Nathaniel avait vu, Sebastian semblait être quelqu'un de plutôt solitaire. C'était des préjugés, bien entendu. Mais c'était quand même ce que le jeune homme laissait paraître aux yeux des autres. Nathaniel s'approcha du terrain et vint s'asseoir sur un banc juste en face.

    " Alors, tu savais que moi et Elizabeth on a été manger au restaurant, en tête-à-tête ? Ça a été une soirée magnifique, je te jure ! "

    Nate afficha un petit sourire un peu moqueur et provocateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.love-loft.actifforum.com
Sebastian Thompson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 26
SECRET __* : A le mal du pays, entre autres
L0VE __* : Elizabeth Sawyer, mais ça, vous vous en doutiez déjà
PHRASE FÉTICHE __* : La confiance de plaire est souvent un moyen de déplaire infailliblement.
Date d'inscription : 11/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>À quand on marquera les points, mec ? [Nathaniel]   Sam 19 Avr - 20:12

    Oh ça, Sebastian Thompson ne manquait pas de réparti. Pas porté sur la mésentente, il savait cependant quand il était temps de prendre ses positions, et celui où il était venu le moment de se taire. Il n'était pas dans l'intention du jeune homme de flatter Nathaniel Sanders qui avait un égo à se demander comment il passait encore dans les cadres de portes, mais c'était si évident qu'il adorait sa situation, d'être le centre de l'univers et de l'attention, que c'était risible, du moins, pour Sebastian. Le mannequin représentait de manière stéréotype les types de Manhattant, riche, beau, arrogant et confiant, croyant que le monde leur appartient à cause de cette gueule qui fait leur renommée, ou leur nom, commun dans la société où Sebastian n'était pas totalement à son aise. Ayant vécu seize ans dans des conditions moyennes, il n'avait pas pu se fondre dans le décor et les manières qui manquaient de coeur de ses compagnons de classe. C'était mesquin, et ne collait absolument pas avec la personnalité du jeune surfeur.

    La drague n'était pas son point fort. Simplement parce qu'il n'avait jamais eu à le faire, préférant laisser les choses se dérouler, et si c'était du pour arriver, eh bien, Sebastian tombait amoureux. Avec Elizabeth, c'était différent. Avant même de la connaitre, il savait avoir un faible marqué pour sa beauté, sa vitalité et son charme. Elle représentait réellement le genre de filles qu'on ne trouve jamais, sauf si on a de la chance. Pour la première fois, le blond avait fait les premiers pas dans le sens d'une bonne entente avec celle-ci, et sentir son coeur s'emballer quand elle était à proximité. Sans doute, dans un cadre différent, Nathaniel tombait pour la jeune femme. Dieu seul sait pourquoi Seb était épris de la même demoiselle que lui, mais ça promettait quelques flammèches. Jamais il ne perdrait son calme, du moins, ça n'était jamais arrivé. D'une nature calme et posée, Sebastian préférait les mots aux poings, c'était plus.. adulte.

    Physiquement parlant, les deux jeunes hommes avaient la chance d'avoir eu Dame Nature de leur côté. Nathaniel était plus musclé que lui, Sebastian étant plus athlétique que musclée, préférant le sport au gym, avait cependant une forme physique optimale. Sans doute à cause de son métier, le mannequin n'avait rien à lui envier, riche à craquer, muse de ces designers pour qui les jeunes femmes de la Haute ferait tout. L'Australien ne s'en souciait pas outre mesure, il préférait la simplicité aux artifices.

    «Si j'étais moins lunatique et moins bizarre, tu pourrais peut-être moins craindre que je plaise à Élizabeth, puisque je te ressemblerait un peu plus.»

    Détournant la tête dans sa direction, il énuméra.

    «Prétencieux, insouciant, impulsif, populaire»

    Sebastian haussa les épaules, signifiant pertinemment qu'il n'en avait rien à faire. Nathaniel J. Sanders pouvait se prendre pour le roi du monde s'il le voulait, ça ne lui faisait pas un pli. L'héritier Thompson se complaisait à être ce qu'il était, et si ça ne lui plaisait pas, peu lui importe. Entendant son «rival» s'avancer sur le terrain, puis prendre d'assaut le banc juste face à Seb, il déblatéra à nouveau, mais allant droit au but. Le lancer de l'Australien s'enfonça dans le panier, mais le jeune homme était retourné face à Nathaniel, croisant les bras, haussant un sourcil.

    «Et tu n'as pas fini la soirée avec elle, je veux dire, c'est dans l'habitude des gens comme toi, après un premier rencart...»

    Il répondit franchement au sourire provocateur du jeune homme.

    «Tu ne l'as sans doute pas aussi marqué que tu le crois, car j'ai personnellement eu droit à un beau moment à la piscine, seul à seul, dès le lendemain...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel J. Sanders
AngelWithADirtyFace
AngelWithADirtyFace
avatar

Masculin
Nombre de messages : 375
Age : 24
SECRET __* : Sous l'effet de la drogue, il a violé une fille =O
L0VE __* : Secrètement, il craque pour Elizabeth
PHRASE FÉTICHE __* : «_* Sex is one of the nine reasons for reincarnation. The other eight are unimportant.
Date d'inscription : 09/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>À quand on marquera les points, mec ? [Nathaniel]   Sam 19 Avr - 23:30

    En effet, Nathaniel pouvait paraître un peu égocentrique. Et en fait, il l'était dans certaines situations. Comme par exemple, devant un mec comme Sebastian. Ce jeune homme était tellement bas dans l'estime du jeune mannequin, qu'il se fichait totalement de quoi il avait l'air. Par contre, s'il se retrouvait devant une femme sublime et mystérieuse comme Elizabeth P. Sawyer, et bien disons qu'il mettrait de côté la vantardise pour laisser place à son côté très charmant et romantique. Romantique ? Oui, je vous jure qu'il en a un ! Étant une riche new-yorkais, qui a en plus son visage sur tous les magazines de mode et qui est un mannequin de renommée, c'est certain que parfois il a tendance à ne pas avoir les pieds sur terre. À laisser sa tête s'enfler, sans même s'en rendre compte quelques fois. Cependant, parfois il essayait de contrôler ce petit défaut et agissait plutôt normalement, et c'était bien de cette façon qu'il comptait enchaîner le coeur d'Elizabeth au sien. Et ce n'était certainement pas un bon à rien comme Sebastian qui allait se mettre dans son chemin, comme un bâton dans ses roues.

    Le jeune mannequin adorait draguer, c'était un passe-temps pour lui. Et il avait eu des années pour pauffiner ses techniques, et il faut dire que rendu à son âge, dans le début de la vingtaine, il était rendu un maître à ce petit jeu. En effet, Nate pouvait avoir n'importe quelle fille dans son lit, quand il le désirait. Le jeune homme avait pris goût à toutes ces nuits passées à faire l'amour sous les étoiles, avec de jolies femmes différentes à chaque aventure. Pourtant, ce qu'il ressentait envers Elizabeth était loin d'être la même chose. Il ne voulait pas que du sexe avec la demoiselle. Sans pouvoir vraiment décrire le sentiment qu'il éprouvait, ça se rapprochait plus de l'amour que d'un simple désir sexuel.

    Nathaniel haussa les sourcils à la remarque de Sebastian.


    " Je plais à Elizabeth, et je le sais très bien. Tu peux bien faire une liste de mes défauts, d'accord. Je n'ai aucun problème avec cela. Moi je sais très bien que j'ai les qualités requises pour faire balancer la balance. "

    Le jeune mannequin regarda le ballon atterir droit dans le panier. Un but. Mais lui comptait au basketball, alors que Nathaniel lui grimpait la montagne qui le rendrait jusqu'au coeur d'Elie. Il serait le roi de la montagne, et à chaque fois que Seb allait prendre une autre prise pour atteindre le sommet, le mannequin pourrait lui écraser les doigts avec son pied pour le faire lâcher prise. Il n'avait aucune chance, aussi bien se rendre tout de suite.

    Nathaniel fit un petit sourire à la remarque de Sebastian. Avaient-ils terminés la soirée ensemble, dans un lit ? Oui, ou non ? Ça, ça reste un petit secret entre lui et Elizabeth.


    " Mes félicitations ! J'avoue que je suis impressionné de constater que tu as été capable d'enchaîner plus d'une phrase devant elle ! À moins que ce ne soit pas le cas ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.love-loft.actifforum.com
Sebastian Thompson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 26
SECRET __* : A le mal du pays, entre autres
L0VE __* : Elizabeth Sawyer, mais ça, vous vous en doutiez déjà
PHRASE FÉTICHE __* : La confiance de plaire est souvent un moyen de déplaire infailliblement.
Date d'inscription : 11/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>À quand on marquera les points, mec ? [Nathaniel]   Lun 28 Avr - 5:50

    Hola. Est-ce que Nathaniel J. Sanders avait la moindre idée de ce qu'était la vraie vie? Celle où les gens doivent travailler dur pour ramener de quoi pour nourrir la famille et payer la facture et l'hypothèque à la fin du mois, celle où le champagne Cristal et le caviar de beluga n'abondent pas comme les dettes qui, parfois, s'accumulent. Est-ce que le jeune homme avait la moindre conscience de ce que valait l'argent, les valeurs comme l'intégrité, l'honnêteté, la vaillance, la tolérance et le partage? C'est dans des moments comme ça qu'un gars comme Sebastian Thompson croit être le moment propice pour avoir la prétention de se le demander. En tant que tel, des gens comme Nathaniel, il y a en avait par grappes à New-York, des gosses de riche qui ont tout pour eux, de l'argent plus que l'on peut en dépenser dans une vie, la cloison nasale complètement défoncée par la drogue, obsédé par son physique, celui des femmes qu'il met dans son lit et la cote de popularité qu'il tire au Lycée. Des gens comme ça, Seb en connaissait plusieurs, mais ne pouvait pas vraiment s'en accomoder longuement. Le blond avait peur que cette insouciance et incompréhension le touche lui aussi, et il n'a pas la moindre intention de devenir l'un d'entre eux.

    Peut-être que s'il était né à Manhattan, dans l'Upper East Side, et non pas en Océanie, sur le bord de la plage. Peut-être que s'il n'avait pas eu Taylor, Wayde et les autres, il serait imbu de lui même et pompeux, mais ce n'était pas le cas. Oh, Nathaniel Sanders ne peut pas avoir que des défauts, certainement des qualités. Sebastian serait peut-être même près à le reconnaitre si le jeune mannequin n'avait pas la fâcheuse tendance d'être aussi désagréable en sa présence.

    «Oh, je ne dis pas que ce sont des défauts, au contraire. Pourtant, ne conçois-tu pas que l'on peut être attiré par autre chose que ces valeurs typiquement Upper East Sid-ienne?»

    Il marqua une pause, croisant le regard de son vis-à-vis, puis ajouta.

    «Balancer la balance? Eh bien, j'avouerai que je crains que le charisme s'arrête à ta manière de t'exprimer, Nathaniel.»

    Il lui sourit, puis se concentra sur le panier et marqua, le ballon perçant le filet dans un sifflement. Sebastian courut rattraper le ballon, l'attrapant et dribblant en revenant vers le centre du terrain. Sebastian n'était pas viscéralement méchant, mais il ne fallait pas le chercher. D'ailleurs, Sanders semblait prendre un malin plaisir à tenter de le prendre de court, mais il faudrait au jeune mannequin de se lever à l'aurore avant de laisser un Thompson bouche bée sans possibilité de répondre du tac-o-tac.

    «Il se pourrait que certains ne parlent pas toujours pour ne rien dire»

    Se tournant vers le châtain, il ajouta, amusé.

    «Ou pire, parler de lui-même. L'horreur.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: >>À quand on marquera les points, mec ? [Nathaniel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
>>À quand on marquera les points, mec ? [Nathaniel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [fermé]Points d'exclamation jaune dans gestionnaire de prérihpériques
» [Résolu] Quand à l''usage des dd tournant à 4 500 tmn
» Voir le nombre de points qu'à votre forum
» Coupure gps quand on appuie sur Système
» Pourquoi mon Nuvi 1440 persiste a vouloir me faire prendre les ronds-points a gauche ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
&&. SAHARA-HOTEL }} :: &&. SAHARA CITY }} :: &&. GREEN PARK }} :: { TERRAIN DE BASKET }-
Sauter vers: