&&. SAHARA-HOTEL }}

&&. SAHARA-HOTEL }}
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 >>Eau repos ft. Elizabeth S.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sebastian Thompson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 26
SECRET __* : A le mal du pays, entre autres
L0VE __* : Elizabeth Sawyer, mais ça, vous vous en doutiez déjà
PHRASE FÉTICHE __* : La confiance de plaire est souvent un moyen de déplaire infailliblement.
Date d'inscription : 11/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Dim 13 Avr - 19:36

[Désolé, c'est pas super, mais je ferai mieux Very Happy]

    Sebastian Thompson s'était levé à l'aube, ce matin encore. Lui qui avait l'habitude de se lever au zénith ne semblait pu pouvoir perdre de si longues heures loin du soleil merveilleux de l'Afrique du Sud. Le jeune homme se sentait choyé, plus que la plupart des gens, puisqu'il n'avait pas toujours eu de pareils moyens, de se trouver dans cet hôtel luxueux et moderne. Il se redressa de son lit incroyablement confortable, retira le large édredon de plumes et passa la main dans ses cheveux. Seb n'avait pas besoin de regarder par la fenêtre pour imaginer cette belle journée qui s'annonce. Se dirigeant vers la salle de bain, l'Australien prit une longue douche chaude, qui délassa le moindre de ses muscles. Il avait courru la veille, et bien qu'il soit arrivé très récemment, commençait à connaître les endroits, peu nombreux, comparé à Sydney, où il pourrait satisfaire ce besoin viscéral de surfer. Il avait entendu parler d'une plage, et c'est à la course qu'il apprennait à connaître le complexe. Une fois rasé et lavé, le jeune homme revêtit un short de bain blanc, qui faisait ressortir les premières tracesd de bronzage sur sa silhouette athlétique, puis attrapa un verre d'eau avant de sortir de la chambre.

    Il salua les femmes de chambre qui commençait à fourmiller dans les couloirs des étages, puis descendit, une serviette sous le bras, prêt à faire quelques longueurs pour commencer la journée. Il ne devrait pas y avoir foule, à cette heure. Non pas que Sebastian soit agoraphobe, loin de là, il appréciait la compagnie, mais on ne parvient pas raisonnablement à s'entraîner sérieusement dans une piscine remplie de jeunes femmes et de jeunes hommes, déjà sur les cocktails, quelques enfants et des gens un brin plus âgés. Seb choisit de reporter le déjeuner à plus tard, même si son estomac lui marmonnait déjà une faim tenace. Qu'importe. Le blond déposa ses affaires sur une chaise longue, au soleil, puis s'étira longuement en souriant. Son regard pétillait, il était heureux, réellement, sans arrières-pensées. Même Sydney ne lui donnait pas le mal du pays tant il trouvait l'endroit merveilleux. D'ailleurs, être spectateur d'un levé de soleil, deux jours après son arrivée, ne gâchait rien à la chose. Cessant tout mouvement, il apprécia simplement le fait d'être là, devant une eau cristalline et propre, le soleil qui commençait à caresser sa peau et les moments idylliques qu'il comptait passer au Sahara Hotel.

    Ah, comment est-ce que ça pourrait être plus parfait?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth P. Sawyer
People who changed History. You make the letters. The letters don't make you

People who changed History. You make the letters. The letters don't make you
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 23
SECRET __* : M0I ? UN SECRET ? J'EN AI BEAUC0UP PLUS !! (LL)
L0VE __* : 0NE NIGHT TIME
PHRASE FÉTICHE __* : PE0PLE WH0 CHANGED HIST0RY. Y0U MAKE THE LETTERS. THE LETTERS D0N'T MAKE Y0U.
Date d'inscription : 17/02/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Lun 14 Avr - 2:56


    « Dring, Dring, Dring … » et ça continuait, encore et encore, ce bruit incessant de réveille-matin. Elizabeth avait toujours détesté ces petits engins qui vous réveillaient à chaque matin, quand vous n’aviez pas dormis de la nuit et que vous étiez si bien dans votre lit si douillet. Et oui, on pouvait dire que la jeune brune vouait une grande rage envers ces petits machins. Mais bon, en même temps, il servait à quelque chose. Lizziel aurait préféré de loin avoir un réveille-matin brisé, qui ne lui aurait pas cassé les oreilles à 7h00 du matin à tous les matins. Mais en même temps, quand elle y pensait comme il le faut, un réveille-matin cassé, ça ne servait pas à grand chose! C’était bien mieux d’en avoir un bon, tout neuf et de qualité que d’en avoir un pourri et qui ne vous réveille jamais à l’heure. Tout compte fait, Elizabeth aimait bien son réveille à elle. Il lui permettait de n’être en retard à aucun de ses rendez-vous. Mais quand elle se réveillait avec une énorme gueule de bois, là, on pouvait dire qu’elle le détestait son réveille de bonne qualité !!

    Bref, passons cette épisode de colère intérieure^^ et revenons à nos moutons ! On était un vendredi matin, 7h00 du mat’ pour être plus précis et Elizabeth venait de se faire réveiller par son bon vieux cadran^^. Elle se leva péniblement de son lit, s’assoyant sur le bord de celui-ci, incapable de se lever d’un seul coup. Ce qu’elle pouvait avoir mal à la tête !! Hier, elle avait beaucoup trop fait la fête et cela lui était passé dans le cerveau !! Elle n’avait – en réalité – dormit que 3-4 heures cette nuit-ci. Lizziel parvint enfin à se lever péniblement après quelques minutes de pause, la tête entre ses mains. Elle se dirigea vers la salle de bain, en tenant toujours d’une main son front, qui semblait vouloir basculer vers l’avant…

    Une fois arrivée dans la salle de bain, la jeune femme constata en un sourire qu’elle n’avait pas perdu son éclat, malgré tout ce qu’elle ressentait en son fort intérieur. Et oui! Elizabeth était de ses personnes choyées par Dame-Nature. En effet, le lendemain de fête, la jeune brunette était toujours rayonnante et sa gueule de bois ne paraissait pas le moins du monde. Cependant, elle la ressentait bien à l’intérieur d’elle-même !! Tout en se déshabillant pour entrer dans la douche, Elizabeth pensait à ce qu’elle pourrait bien faire aujourd’hui …

    Dix minutes plus tard, elle sortait de la douche, toute fraîche et propre. Elle se dirigea vers sa chambre, enroulée dans sa serviette de bain, pour aller se chercher des vêtements propres. Tout en fouillant un peu partout, la jeune brune tomba sur son nouveau bikini – noire à poids. Il était vraiment très joli et l’idée d’allez se baigner à la piscine ne lui déplaisait pas. Elle l’enfila donc et mit une mini-jupe en jeans par-dessus son bas de bikini. Par la suite, elle prit sa serviette de plage, enroulée sous son bras droit et mit ses tongs en plastiques, blanches.


    En arrivant enfin à la piscine, elle vit qu’il n’y avait pas grand monde. Heureusement car la jeune femme n’aimait pas énormément être constamment dérangée. Elle installa donc sa serviette sur une chaise-longue autour de la piscine et s’étendit dessus à plat-ventre. Le soleil chaud qui passait à travers le toit transparent de la piscine lui caressait doucement le dos.

_________________
[list]

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sahara-hotel.forumactif.name
Sebastian Thompson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 26
SECRET __* : A le mal du pays, entre autres
L0VE __* : Elizabeth Sawyer, mais ça, vous vous en doutiez déjà
PHRASE FÉTICHE __* : La confiance de plaire est souvent un moyen de déplaire infailliblement.
Date d'inscription : 11/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Lun 14 Avr - 9:02

    Sebastian Jayden Thompson s'élança avec grâce dans l'eau qui s'ouvrit pour lui et sentit la sensation familière de l'eau cristalline qui l'entourait. Nageant pendant un moment sous l'eau, comblé par ce paradis dont il ne parvenait pas à se lasser depuis la dernière décennie. Sa mère l'appelait constamment «son petit poisson» tant il adorait s'ébattre dans la mer, ou dans une piscine, il n'avait de préférence que pour pratiquer le surf. Se satisfaisant cependant dans une piscine en nageant et en plongeant, le jeune homme ne pouvait que se sentir comblé, ici, au Sahara Hotel. La piscine était immense et luxueuse, très bien entretenue et l'eau était à une température on ne peut plus agréable.

    Le jeune homme refit surface quelques instants plus tard, puis nagea longuement à la brasse, comme il avait l'habitude de le faire à Sydney, se faisant chronométrer par Taylor, avec qui il faisait même la course, parfois. La jolie surfeuse et nageuse d'exception semblait toujours ébahis par le garçon qui semblait plus à l'aise ou presque sous l'eau ou immergé que sur la terre ferme. Repenser à son ancienne petite-amie lui faisait parfois prendre un coup de blues, mais Sebastian avait eu la chance de rencontrer Duke Blueberry, qui, avec son sens de l'humour tordant, parvenait constamment à lui changer les idées.

    Alors que Sebastian arriva, une dizaine de minutes plus tard, à bout de souffle, il posa les mains sur les dalles entourant le piscine et usa de sa force pour sortir de l'eau quelques secondes, pour reprendre son souffle plus rapidement et pouvoir plonger de nouveau, pour y rester encore et encore. Se lasser, lui ? Jamais. Pourtant, il fut distrait par le nouveau venu, ou plutôt la nouvelle arrivante à cette heure matinale. Plissant les yeux pour la voir, il ne mis pas longtemps à replacer la jeune femme en question.

    Elizabeth P. Sawyer, la jolie brunette qu'il rencontrait fréquemment dans les fêtes, mais dont il avait été présenté si souvent qu'il considérait ne pas la connaître, ce que les autres pensaient également. Étrangement, il n'avait pas oublié son regard noisette, ses sourires enjôleurs, son air mutin et sérieux à la fois. Elle buvait toujours ce drink à la couleur amusante. Sebastian se trouva ridicule, et se demanda si aller lui parler serait une folie. Peut-être ne se rappelerait peut-être pas de lui. C'était un risque à prendre. Il fit quelques pas dans sa direction, le bruit d'eau ruisselant sur le sol la prévenant de son arrivée.

    «Elizabeth? Elizabeth Sawyer?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth P. Sawyer
People who changed History. You make the letters. The letters don't make you

People who changed History. You make the letters. The letters don't make you
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 23
SECRET __* : M0I ? UN SECRET ? J'EN AI BEAUC0UP PLUS !! (LL)
L0VE __* : 0NE NIGHT TIME
PHRASE FÉTICHE __* : PE0PLE WH0 CHANGED HIST0RY. Y0U MAKE THE LETTERS. THE LETTERS D0N'T MAKE Y0U.
Date d'inscription : 17/02/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Lun 14 Avr - 16:08



    Pendant qu’elle se faisait chauffer le dos – la jeune Elizabeth avait mis ses écouteurs de iPod dans ses oreilles. Elle n’avait alors plus conscience de ce qui se passait réellement autour d’elle. C’est pourquoi elle se mit à rêvasse – seule sur sa chaise, à l’aise. En écoutant « I can’t wait » de Akon, elle pu se relaxer autant qu’elle le pouvait. Bref, en sommeillant doucement, la jeune femme rêvassa à New-York, tout ce qui lui était arrivée là-bas. Elle pensait à toutes sortes de choses, pleins de flash-back revenaient dans sa tête, fort rapidement.

    Premièrement, elle se remémorait son enfance – sa douce enfance. Puis, vint son embarcation dans le bateau qui devait, l’emmener elle et son père à New-York. Elle se souvenait de la peine qu’elle avait alors ressentie, d’être arrachée ainsi à sa source maternelle. Elle avait pleuré, longtemps, longtemps dans les bras de son père. Puis, ils étaient arrivés à New-York. Immédiatement, Nick – le père de Lizzie – démarra son entreprise d’avocats privés. Celle-ci se démarra très bien et bientôt, il devint riche. Elizabeth et son père habitèrent donc dans le quartier de l’Upper Est Side. Et ils l’habite toujours. Puis, une nouvelle femme vint s’immiscer dans la vie des deux êtres. C’était une belle-mère qu’Elizabeth aimait bien. Malheureusement, après deux ans, elle en eu assez de son cher mari qui était toujours au boulot et décida de le quitter. Cela fit un autre choc à Lizzie, qui s’était habituée à une présence féminine à la maison et à cette dame. Quelques mois plus tard, une nouvelle arrivait, un peu à la genre « Paris Hilton » ; blonde platine, botoxifiée de partout et surtout, elle avait à peine 7 ans de plus qu’Elizabeth qui en avait alors 15. Elizabeth ne s’est jamais bien entendu avec Nina – sa belle-mère depuis bientôt 4 ans et ne s’entendra jamais avec celle-ci…

    Ouvrant les yeux précipitamment, Elizabeth se rendit compte qu’une personne lui faisait de l’ombre, juste en face d’elle. Elle releva la tête doucement, en levant les yeux vers le jeune homme qui la surplombait. Il était grand et tout dégoulinant d’eau, ce qui faisait bien ressortir ses muscles de sportif. Blond, dans la vingtaine, sexy, elle le connaissait, elle en était sur. Son regard lui disait quelque chose. Comment aurait-elle pu oublier ce regard ? Elle creusa dans sa mémoire mais ne trouve pas bien … Elle prit la chance ;

    « Oui, c’est moi ! Tu viens pas de la fac de New-York toi, par hasard ? »





_________________
[list]

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sahara-hotel.forumactif.name
Sebastian Thompson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 26
SECRET __* : A le mal du pays, entre autres
L0VE __* : Elizabeth Sawyer, mais ça, vous vous en doutiez déjà
PHRASE FÉTICHE __* : La confiance de plaire est souvent un moyen de déplaire infailliblement.
Date d'inscription : 11/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Mar 15 Avr - 7:21

    Bien entendu, comment Sebastian Thompson aurait pu ne pas remarquer la jeune femme qui le faisait rêver depuis qu'il avait fait sa rencontre? D'un autre côté, à force de la voir, de la revoir, de se faire présenter encore et encore, Sebastian avait eu le sentiment erroné de croire qu'ils se connaissaient plus ou moins. Bien sûr, pas autant qu'il aimerait, parce que d'Elizabeth P. Sawyer, il aurait aimé tout savoir. En passant de sa couleur favorite, son cocktail préféré ou le moment de la journée qu'elle préfère, ou encore ce qu'elle voulait faire de sa vie ou les craintes qu'elle avait. Il aurait aimé la rassurer, lui dire qu'elle réussirait tout ce qu'elle entreprenait, parce qu'il avait confiance en elle. En même temps, le jeune homme avait l'impression d'être totalement ridicule. C'était gamin, tellement gamin, un peu plus et il griffonnerait son nom dans son agenda. Si c'était ça, le coup de foudre, eh bien, pas si étonnant que tant et tant d'écrivains, de compositeurs ou de musiciens s'éternisaient sur ce sentiment. Il était.. étrange, incompréhensible, et surtout, insensé.

    Le soleil était cuisant, et tandis qu'il marchair sur les dalles pâles de la piscine, Sebastian sentait les rayons prendre d'assaut sa peau découverte, son torse, son dos, ses jambes. Le seul vêtement qu'il portait était son maillot blanc, ce short qui rehaussait cette impression de bronzage. Normal pour un gars qui passe le trois quart de ses journées à l'extérieur, et un quart à dormir et à manger. Sa vie, sa drogue, c'était le sport en général. Sebastian en mangeait, dévorait tous les sports connus. Lacrosse, natation, plongeant, baseball, football et surf, ils y passaient tous. Déformation australienne. Le jeune homme se ressassit soudain, se rendant compte que la jeune femme n'avait sans doute rien entendu, puisqu'il entendait d'ici la musique qui résonnait contre ses tympans. Sebastina lutta contre l'envie de se frapper la tête dans ses mains, ou de replonger dans la piscine et de s'y terrer en espérant oublier son idiotie. Alors qu'il avait presque pris sa décision, elle lui demanda s'il venait pas de la fac de New-York.


    «Ah si, Sebastian Thompson, on a été présenté à plusieurs occasions»

    ll lui sourit, puis passa la main dans ses cheveux, manie qui ne le quittait plus. Il avait l'impression de déranger, et ça le démangeait

    «J'voudrais pas te déranger, je voulais simplement savoir si ma vue me jouait des tours...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth P. Sawyer
People who changed History. You make the letters. The letters don't make you

People who changed History. You make the letters. The letters don't make you
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 23
SECRET __* : M0I ? UN SECRET ? J'EN AI BEAUC0UP PLUS !! (LL)
L0VE __* : 0NE NIGHT TIME
PHRASE FÉTICHE __* : PE0PLE WH0 CHANGED HIST0RY. Y0U MAKE THE LETTERS. THE LETTERS D0N'T MAKE Y0U.
Date d'inscription : 17/02/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Mer 16 Avr - 0:09



    Elizabeth regardait le jeune homme qui semblait indécis. Le jeune blond semblait complètement capter par Elizabeth mais à la fois, distant. Peut-être pensait-il à quelque chose d’autres ou encore, peut-être rêvassait-il debout à sa petite copine, qui devait l’attendre dans leur chambre d’hôtel. Elizabeth ne savait pas pourquoi mais, elle se sentait un peu jalouse de la chance qu’avait cette supposée petite copine d’avoir un petit copain si sexy et qui semblait plutôt gentil. Bien sûr, la jeune femme ne pouvait connaître sa véritable personnalité sans avoir appris à connaître le jeune homme. Mais, il dégageait quelque chose qui attirait la jeune femme. Elle ne savait pas précisément quoi ; peut-être était-ce son bronzage parfait de sportif ou encore, son sourire enjôleur ou la façon qu’il avait de se passer la main dans ses cheveux. Il pouvait y avoir milles et une raisons pour qu’Elizabeth soit attirée par ce jeune homme mais la plus frappante, c’était son regard bleu ciel. On sentait qu’il était à l’écoute des autres, qu’il était sincère dans ce qu’il disait…

    Quand Lizzie entendu le nom du jeune homme, accompagné d’une réponse affirmative pour la fac de New-York, la jeune femme se souvient alors de lui. Elle l’avait justement rencontré à plusieurs reprises, lors de fête en dehors de la fac. Ils étaient tous les deux beaux et attiraient les regards, normal qu’ils allaient aux même fêtes ! Quand le jeune homme répliqua qu’il ne voulait pas la déranger, Elizabeth haussa un sourcil accompagné d’un sourire en coin. Elle donnait l’air d’être dérangée ? Pourtant, tout semblait prouver le contraire. Elle était sincèrement attirée par ce mec et voulait bien le connaître … C’était l’une des rares fois qu’elle jugeait un mec par autre chose que ses muscles ou encore, sa belle gueule même si, elle devait bien se l’avouer, Sebastian Thompson était très, très beau.

    « Non, non, reste ! Alors, pourquoi ta vision t’aurait-elle jouer des tours ? »

    La jeune brune était toujours étendue sur sa serviette de plage, mise sur une chaise longue, aux alentours de la piscine. Elle avait regardait le jeune homme de bas et avait le soleil bien en face. Elle devait plisser les yeux pour ne pas être aveuglée mais bon, elle pouvait passer par-dessus cet handicap. La jeune femme, étant polie, avait bien sûr retiré ses écouteurs.





_________________
[list]

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sahara-hotel.forumactif.name
Sebastian Thompson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 26
SECRET __* : A le mal du pays, entre autres
L0VE __* : Elizabeth Sawyer, mais ça, vous vous en doutiez déjà
PHRASE FÉTICHE __* : La confiance de plaire est souvent un moyen de déplaire infailliblement.
Date d'inscription : 11/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Jeu 17 Avr - 6:57

    Indécis, Sebastian Thompson ne l'avait jamais été. Ayant habituellement une confiance en lui qui peut même paraître parfois déroutante, il n'avait pas l'habitude de se sentir ainsi, un peu déboussolé, pour tout dire. Facilité dans tout ce qu'il entreprenait, Seb ne s'en est jamais fait pour quoi que ce soit. Cours avancés dans toutes les matières, as du sport, capitaine de son équipe de natation et de surf de son bahut à Sydney, en Australie, ayant un physique loin d'être ingrat et une famille merveilleuse, il aurait été complètement idiot de se sentir incertain. Les certitudes, c'était tellement plus facile que le doute. C'était devant la jolie Elizabeth Sawyer que le blond en prennait conscience, et il aurait volontiers céder tout l'or qui se trouve dans son compte fiduciaire pour ne pas avoir eu ce raisonnement là, maintenant, devant elle. C'était idiot et puérile, mais Sebastian était comme ça. Perfectionniste et ambitieux, il aurait apprécié être capable de se présenter plus clairement, d'être plus comme il avait l'habitude d'être. Évidemment, puisqu'il y tenait, ça avait foiré. Libre à lui de se reprendre, et Dieu seul sait que ce n'était pas en tentant de fuir qu'il allait réussir.

    Heureusement, la jeune femme lui donna l'opportunité de se reprendre. Il ignora si le sourire radieux qu'il afficha pouvait lui faire comprendre à quel point il tenait à discuter avec elle, sans se faire présenter par-dessus présentation, sans avoir quelques cocktails d'un côté comme de l'autre d'ingérer et des millions de connaissances à proximité. Si quelqu'un lui avait dit qu'il allait en avoir la chance au Sahara Hotel, sans doute le jeune monsieur Thompson aurait éclaté de rire. Sebastian passa la main dans ses cheveux, puis répondit avec sa voix grave, mais douce.

    «Manifestement, c'est possible»

    Il est vrai que se faire dorer sous le soleil, des écouteurs sur les oreilles, sur une longue chaise de plage, étendue pour mieux capter les rayons qui caressaient doucement la peau déjà hâlée de la demoiselle, n'était pas ce que l'on qualifie habituellement de moment d'extrême occupation. L'étudiant nota l'expression mignonne que le plissement de ses yeux occasionnaient sur son visage fin et délicat. Continuant sur sa lancée, ignorant que son corps dégoulinait encore sur le dallage chaud autour de la piscine, il croisa le regard d'Élizabeth, puis continua.

    «Tu es toujours aussi lève-tôt ?»

    Balayant les alentours de son regard bleu ciel, il remarqua que la chaise longue adjacente était inoccupée. Sebastian s'y posa donc puis sourit à la jeune femme. Visiblement, ça ne sortait pas comme il le voudrait, mais fit mine de rien.

    «Tu es ici depuis longtemps, à l'hôtel, c'est la première fois que je t'y vois»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth P. Sawyer
People who changed History. You make the letters. The letters don't make you

People who changed History. You make the letters. The letters don't make you
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 23
SECRET __* : M0I ? UN SECRET ? J'EN AI BEAUC0UP PLUS !! (LL)
L0VE __* : 0NE NIGHT TIME
PHRASE FÉTICHE __* : PE0PLE WH0 CHANGED HIST0RY. Y0U MAKE THE LETTERS. THE LETTERS D0N'T MAKE Y0U.
Date d'inscription : 17/02/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Ven 18 Avr - 1:00



    Sebastian semblait être très heureux de la réponse d’Elizabeth. À quoi le voyait-elle ? Le sourire impérissable qui était apparu sur le visage du jeune blond, après que la jeune femme lui ai dit de rester avec elle. Elle pu alors constater que quand le jeune homme riait, il avait un sourire angélique, un beau sourire. Elizabeth aimait les gens heureux. Les personnes qui n’avaient jamais de sourire dans la figure la rendait malheureuse. N’étions-nous pas fait pour vivre sur Terre avec la joie autour de nous ? Enfin, ça, c’était la philosophie de la jeune femme. Pour elle, le seul moyen d’attirer les personnes vers vous, de vous faire de bons amis, c’était d’être optimiste et d’aimer rire. Ça remontait toujours le moral et ça ne faisait de mal à personne que de rire régulièrement .

    Enfin, bref, passons la théorie philosophique de la jeune femme et revenons à nos moutons ^^ . Donc, quand le jeune homme lui fit remarquer qu’elle était lève-tôt, elle rit de bon cœur. C’était vrai, il était plutôt tôt dans la journée pour venir à la piscine de l’hôtel. Quelle heure était-il rendu ? Environ 8h00 du matin. Pourquoi Elizabeth ne dormait pas – comme tout le monde dans cet hôtel – bien confortablement dans sa chambre ? Simplement parce qu’elle n’avait pas réellement réussi à dormir. Elle s’était couché vers 3h00 du matin et avait dormis d’un sommeil agité. Par la suite, la jeune brune s’était levé vers 7h00, étant habituée de se lever tout de même assez tôt le matin. Pourrions-nous donc dire qu’elle était une « lève-tôt ? » Peut-être bien que si, en réalité !

    « Oui, je me lève souvent tôt … Mon cycle de vie est ainsi ! Il faut que je profite au maximum de chaque journée ! »

    Et c’était bien vrai. Elizabeth aimait se lever tôt et se coucher tard. Parfois, le sommeil la rattrapait mais cela n’arrivait qu’à l’occasion. Quant à sa mine, elle avait toujours un visage rayonnant même si elle était fatiguée … Ah, que c’était beau d’être Elizabeth P. Sawyer !!

    « Je suis ici depuis environ deux semaines je dirais … Peut-être un peu moins. Je ne compte pas vraiment les jours … Et toi ? Pourquoi t’es venu ici, au fait ? »

    Elizabeth sourit en voyant le jeune homme s’approcher une chaise longue pour venir s’asseoir à côté d’elle, afin qu’elle n’ai plus à le regarder dans les yeux et en même temps, à avoir le soleil dans les yeux. Elle le lui fit remarquer en un sourire charmeur ;

    « Merci de me permettre d’éviter que je me brûle les yeux avec ce soleil cuisant, beau blond !! »





_________________
[list]

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sahara-hotel.forumactif.name
Sebastian Thompson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 26
SECRET __* : A le mal du pays, entre autres
L0VE __* : Elizabeth Sawyer, mais ça, vous vous en doutiez déjà
PHRASE FÉTICHE __* : La confiance de plaire est souvent un moyen de déplaire infailliblement.
Date d'inscription : 11/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Sam 19 Avr - 19:57

    Sebastian Thompson n'était pas quelqu'un qui pouvait cacher sans problème ce qu'il ressentait. Aussi loin qu'il s'en souvienne, il était expressif parfois à outrance. D'ailleurs, sans être émotif, le jeune homme était un peu sentimental. Un défaut, une qualité, ça dépendait évidemment des moments. Enfin, même avec toute la volonté qu'il avait, son visage s'éclaira quand la jeune femme l'invita à rester avec elle. Un sourire étincelant, les yeux pétillants, sur quelqu'un d'autre, ça aurait pu être ridicule. On dirait un collégien qu'on vient d'inviter à sa première fête. Le jeune homme réprima un rire. C'était la première fois qu'il se sentait comme ça devant quelqu'un, du moins, qu'il ne connaissait qu'à peine. Elizabeth Sawyer. Son air ravi était radieux, et ce dernier sembla irradier encore davantage quand Sebastian éclata d'un rire qui libéra une tension et un léger malaise. Pour s'introduire ou commencer une discussion, rien de pire que l'Australien. Cependant, mettez le dans un contexte d'un sujet qui le passionne, et il devient une toute autre personne. Un brin complexe, mais ça fait son charme.

    Lève-tôt. Le jeune homme l'était depuis.. enfin, depuis toujours. Il se levait la majorité du temps à l'aurore, quand il vivait encore à Sydney, et sautait de son lit, attrapait sa planche et allait s'entraîner sur la plage qui était adjacente à leur propriété modeste, mais accueillante. Il passait un large sourire sur son visage quand Sebastian sentait les premiers rayons du soleil s'éteindre sur sa peau, et il courait, courait encore, jusqu'à ce petit coin paradisiaque que lui avait montré son père, et qu'il n'avait partagé qu'avec Taylor. Sa plus longue relation jusqu'à maintenant. Elle lui manque encore. Avant d'être une petite amie, c'était une meilleure amie. Perdre les deux en même temps dans le déménagement avait été pénible, très pénible. Enfin, peu importe, il aurait aimé raconter à sa meilleure amie à quel point la jeune femme face à lui la faisait sentir bizarre, sa présence le comblait, et ses sourires, que dire, lui plaisaient énormément?

    «Je suis on ne peut plus d'accord. C'est encore mieux d'en profiter ici qu'à New-York, à mon avis»

    Parce que l'extérieur n'était pas uniquement fait de béton ou d'asphalte. Parce qu'ici, les gens semblaient prendre leur temps, relaxer, et être heureux, loin de l'agitation sur l'Ile de Manhattan, des gens pris dans une routine métro-boulot-dodo qui faisait horriblement peur à l'Océanien. Amoureux de la nature, du calme, des sensations fortes et des vagues, Sebastian avait parfois besoin de s'évader de leur loft somptueux dans l'Upper East Side pour les Hamptons, ou une destination qui lui permettait d'entrevoir légèrement Sydney...

    «Marre de l'agitation. Marre des visages sombres des gens de la Grosse Pomme. Bref, une envie de sentir le vrai soleil sur ma peau et de rencontrer de nouvelles personnes dans un autre contexte qu'une soirée de bienfaisance.»

    Il sourit, passa la main dans ses cheveux, puis ajouta.

    «Je suis ici depuis quelques jours, 4 maintenant, je crois. J'en ai perdu le fil tant je me sens bien.»

    Prenant place sur la chaise longue adjacente à celle de la jolie demoiselle avec qui il prenait un grand plaisir à discuter, il secoua la tête légèrement pour assécher sa chevelure dans laquelle perlait encore de fines goutelettes d'eau. Sebastian répondit au sourire d'Elizabeth, et s'amusa de ses paroles. Du tac au tac, il fit une fausse révérence et dit.

    «Faut bien faire semblant que la galanterie n'est pas morte...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth P. Sawyer
People who changed History. You make the letters. The letters don't make you

People who changed History. You make the letters. The letters don't make you
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 23
SECRET __* : M0I ? UN SECRET ? J'EN AI BEAUC0UP PLUS !! (LL)
L0VE __* : 0NE NIGHT TIME
PHRASE FÉTICHE __* : PE0PLE WH0 CHANGED HIST0RY. Y0U MAKE THE LETTERS. THE LETTERS D0N'T MAKE Y0U.
Date d'inscription : 17/02/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Sam 19 Avr - 20:14



    Elizabeth regardait doucement le jeune homme qui semblait avoir le regard lointain. À sa façon de parler, Elizabeth pu vite deviner qu’il n’était pas natif de New-York même. Peut-être venait-il d’Australie ? Oui, la jeune femme parierait pour ce coin de pays. Pourquoi ? Parce que le jeune homme parlait très couramment sa langue mais avait un léger accent océanique qui accentuait sa voix grave mais à la fois douce. Il semblait calme, loin de faire partie de la ligue de tous ces connards qu’on pouvait rencontrer à New-York, qui fumaient dans le parc ou encore sautait tout ce qui bougeait. Non, Sebastian, lui paraissait d’un bon gars. Un mec en qui on pouvait avoir facilement confiance. Mais, Elizabeth n’aimait pas se fier aux apparences, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Cela lui avait joué des tours dans son passé. Elle s’était imaginée mariée avec l’un de ses petits copains qu’elle aimait énormément ! Erreur, il avait une gueule d’ange mais un fond de diable. Il l’a trompé avec son ancienne amie et depuis, elle ne fait plus confiance à aucun mec. Pour elle, l’amour n’existe plus – si il a déjà existé … Elizabeth ne croyait plus en ce sentiment, qui n’est que tissus de mensonges. Les apparences pouvaient être très trompeuses et elle en avait fait l’expérience, au péril de son moral et de son cœur. Depuis, elle ne faisait que des aventures d’un soir, sans lendemain. Si un mec lui plaisait vraiment, elle pouvait ajouter une amitié améliorée et puis, hop ! Cette relation n’était donc pas stable ni romantique, seulement du sexe, que du sexe.

    Bref, quand Sebastian expliqua ce qui l’emmenait à l’hôtel, Elizabeth rit doucement. D’un rire des plus charmants sans pour autant être trop osé. Bien dosé, quoi ? Ce mec ne semblait pas vraiment apprécier la ville de New-York, l’île de Manhattan avec tous ses magasins chics, ses grands créateurs et ses grandes avenues où les touristes se perdaient facilement. C’était vrai, New-York était, est et sera toujours une ville bien agitée. Mais, que voulez-vous, c’était ça, La Grosse Pomme !! Puis, écoutant la dernière réplique du jeune homme, Elizabeth rit à nouveau de bon cœur. Elle dit en roulant des yeux et en mettant son menton dans ses mains reliées ensembles.

    « C’est certain que ce n’est pas facile de faire semblant qu’elle est revenue … Mais, tu sembles bien te débrouiller, je trouve ! Ta copine doit t’adorer non ?! »

    Elle lui fit un joli sourire accompagné d’un clin d’œil. Elle serait alors directement fixée ; avait-il une copine ? Si c’était le cas, il n’était pas question que Lizzie couche avec lui. Elle s’était fait trompée, elle ne ferait jamais subir la même chose à une autre fille, qui que ce soit.

_________________
[list]

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sahara-hotel.forumactif.name
Sebastian Thompson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 26
SECRET __* : A le mal du pays, entre autres
L0VE __* : Elizabeth Sawyer, mais ça, vous vous en doutiez déjà
PHRASE FÉTICHE __* : La confiance de plaire est souvent un moyen de déplaire infailliblement.
Date d'inscription : 11/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Sam 19 Avr - 20:36

    Son malaise était totalement dissipé, comme par magie. Était-ce Elizabeth Sawyer qui avait cette troublante capacité de mettre quelqu'un à son aise et en confiance avec autant de facilité ? Sebastian Thompson n'était pas farouche, et accordait relativement sa confiance facilement, mais gare à celui qui la trahissait. De ce côté-là, il n'avait pas beaucoup d'expériences, car il avait eu la chance, la chance inouïe d'être entourée d'une bande de gens merveilleux, alors qu'il se trouvait à Sydney. La belle ville d'Australie lui manquait encore, et bien que le charme de New-York soit charmant, bien que complètement différent, c'était hors de sa compréhension de ne pas se languir de la température humide de l'Ile, de ses plages sans fin et charmantes, les gens sympathiques et serviables, souriants et agréables, ainsi que Taylor, Nolan, Haylie, Vincent et Wayne, les amis qu'il s'était fait dans les six ans, et qu'il avait eu constamment dans son sillage pendant une décennie. Jamais encore on n'avait abuser de sa confiance, et il ne tenait pas particulièrement à ce que cela arrive. Il avait réussi à se refaire quelques amis, dont Duke Blueberry, et comptait tout faire pour mériter leur amitié, particulièrement Duke qui l'avait tout de suite adopté alors que Sebastian, un peu paumé, venait d'arriver à la Grosse Pomme.

    Plus il avait l'occasion d'échanger avec Élizabeth, plus elle lui plaisait. Difficile de faire autrement, elle était charmante, cultivée, amusante, drôle et agréable. Son ton de voix doux, chaud, agissait comme une caresse et suivait une candeur de la brise légère qui tempérait le chaud soleil strident qui rayonnait sur les environs. Le jeune homme s'étira longuement les jambes, picotant légèrement après ses plongeons et ses longues escapades sous l'eau. Sebastian s'entraînait moins à New-York, et ses jambes s'enquilosait. Il était fait pour le grand air, la mer, la plage, l'air pur et la bonne compagnie. Pour le moment, il avait tout ça, si on soustrayait la plage pour y mettre une somptueuse piscine. Se rendant compte de faire à nouveau abstraction au moment présent en se plongeant dans ses pensées, le jeune homme émergea au moment même où Elie s'exclama d'un rire qui sonna comme une mélodie à l'oreille de l'Australien. Elle était gracieuse et délicate dans le moindre de ses mouvements, même une reprise de ce rire merveilleux ne fit que concrétiser ses pensées. Sebastian la regarda, un brin amusé, rouler des yeux à la suite de ses paroles. Bon Dieu, comment faisait-elle pour être autant.. elle ?

    «J'ai eu le droit à un entraînement militaire, j'ai fini par être dompté.»

    Il sourit, songeant que c'était partiellement le cas. Accrochés aux valeurs familiales et conservateurs, ses parents avaient travaillés fort pour éduquer leurs enfants, puis Sebastian continua, avec une pointe d'amusement et une voix faussement vantarde, qui ne lui allait vraiment pas.

    «Sans doute m'adorerait-elle si j'en aurais une, mais ce n'est pas le cas»

    Il rit doucement, si Sebastian Thompson ne possédait pas un qualificatif, c'était bien celui de vantard!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth P. Sawyer
People who changed History. You make the letters. The letters don't make you

People who changed History. You make the letters. The letters don't make you
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 23
SECRET __* : M0I ? UN SECRET ? J'EN AI BEAUC0UP PLUS !! (LL)
L0VE __* : 0NE NIGHT TIME
PHRASE FÉTICHE __* : PE0PLE WH0 CHANGED HIST0RY. Y0U MAKE THE LETTERS. THE LETTERS D0N'T MAKE Y0U.
Date d'inscription : 17/02/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Sam 19 Avr - 20:59



    Plus la jeune femme connaissait le caractère du jeune homme, plus elle se sentait attirée par lui. C’était vrai, quoi, il avait une gueule d’ange, il était drôle et sympa et semblait très gentil. Le meilleur des partis qu’elle n’avait jamais eu. Malheureusement, elle ne pouvait se permettre de retomber sous le charme d’un mec. Même si cela lui demandait beaucoup d’efforts, Elizabeth s’en sortait relativement bien, avec ses aventures d’un soir. Certaines personnes lui disaient que de faire ça ne l’aiderait pas à trouver une relation stable, n’aiderait pas son moral mais ça semblait – au contraire – plutôt bien fonctionner. En effet, elle n’était jamais seule la nuit et elle n’avait pas à se limiter à un seul mec. La belle vie, quoi ? Mais, c’était certain, quand on recherchait plus, quand on voulait que quelqu’un s’inquiète pour vous, vous dise « Je t’aime » à longueur de journée et soit toujours là pour vous, les relations d’un soir n’étaient pas le meilleur remède.

    Bref, quand le jeune homme dit qu’il avait été élevé d’une façon militaire, la jeune femme rigola doucement. Sebastian semblait avoir un très bon sens de l’humour et cela plaisait bien à Elizabeth. Elle eu soudain envie de lui demander d’où il venait mais, alors qu’elle allait poser la question, il répondu à sa dernière question. Comme cela, il n’avait pas de petite copine ? Oh, dommage! Non, en réalité, Elizabeth en était plutôt heureuse. En disant cela, le jeune homme prit un air de vantard mais cet air ne lui allait pas du tout. Cela paraissait que ce n’était pas ce genre de mecs, macho, qu’on croisait en réalité à tous les coins de rues de Manhattan. Elle sourit doucement et se leva doucement de sa chaise. Elle se mit debout, s’étira un peu les bras ainsi que les jambes et dit avec un sourire à Sebastian ;

    « Ça te dirait qu’on continue de parler dans la piscine ? Parce que là, croit-moi, je cuis sur cette chaise, au soleil ! »

    Sur ce, Elizabeth, sans même attendre sa réponse sauta dans l’eau en faisant un sublime plongeon, provoquant pratiquement aucune éclaboussure. La jeune femme remonta à la surface de l’eau, plusieurs secondes plus tard. Son corps sortit de l’eau, telle une déesse. L’eau dégoulinait sur son corps gracieux et bronzé. Son maillot de bain à poids lui allait à ravir. Elle sourit au jeune homme, en s’essuyant les yeux et lissant ses cheveux vers l’arrière de sa tête.

    « Et sinon, tu viens d’où ? »

_________________
[list]

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sahara-hotel.forumactif.name
Sebastian Thompson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 26
SECRET __* : A le mal du pays, entre autres
L0VE __* : Elizabeth Sawyer, mais ça, vous vous en doutiez déjà
PHRASE FÉTICHE __* : La confiance de plaire est souvent un moyen de déplaire infailliblement.
Date d'inscription : 11/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Sam 19 Avr - 21:48

[Désolé, j'étais allé manger -_-]

    Sebastian Thompson et Elizabeth Sawyer. C'était drôle à quel point, à son oreille, cela sonnait merveilleusement bien. Se traitant mentalement de crétin, le jeune homme songea à quel point c'était pittoresque de penser comme ça, un peu comme les jeunes collégiens qui barbouillent leurs agenda du nom de leur copain ou copine. La jeune femme lui inspirait ce genre de sentiments et de réflexes qu'il n'avait jamais eu auparavant, et Sebastian s'en retrouvait perplexe. Son rythme cardiaque s'emballait quand elle reprennait la parole, quand elle croisait son regard ou éclatait de son rire cristallin. Il avait la gorge sèche et la tête qui lui tournait légèrement, et heureusement qu'il était assis, car il se serait sentit vasciller. Bon Dieu, qu'est-ce qui lui arrivait? L'Australien savait qu'il avait un faible prononcé pour la magnifique brunette, mais là, il était dépassé. Son faible se creusait à chaque mot qu'il ou qu'elle prononçait, chaque phrase, chaque éclat de rire et chaque regard. Sebastian croisa justement les yeux veloutés de la touriste, et sourit légèrement.

    Elle rigola à nouveau. Sebastian ne se connaissait aucun talent d'humoriste, mais elle semblait le trouver amusant. Tant mieux, ça ne lui déplaisait pas le moins du monde. Répondant sans réfléchir, les mots lui venant automatiquement aux lèvres, le jeune homme avait le loisir de pouvoir regarder la demoiselle Sawyer à sa guise, tout en restant poli. Il n'était absolument pas obnubilé par les physiques, mais celui de la brunette était, comment dire, incontournable. D'ailleurs, aussitôt cette pensée s'insinua dans son esprit qu'Elizabeth Sawyer prit comme initiative de se redresser, allongeant ses jambes infinies, et lui faisant ensuite face. Lorsqu'elle lui proposa d'aller dans la piscine, Sebastian sentit son coeur vasciller. Les jeunes femmes qu'il avait finit par côtoyer craignait par-dessus tout de ruiner leur brushing, et donc hors de question de pratiquer l'une des choses incontournables de Sebastian Thompson lui même. Son sourire s'agrandit sur ses lèvres, et il se redressa tandis qu'elle s'étirait longuement.

    «Et comment que ça me plairait, allons-y»

    Lui faisant un clin d'oeil, visiblement ravi de retourner dans l'eau de la piscine, encore déserte, Sebastian ne put s'empêcher de la regarder entrer dans l'eau avec une souplesse et un talent digne de mention. Avait-elle seulement un défaut? Le blond n'en avait pas encore trouvé, mais il était pressé, du moins, un peu. Le jeune homme n'était pas friand de la perfection -même si Elizabeth, en tant que tel, l'incarnait parfaitement- et adorait les petits défauts. C'est d'ailleurs à ça qu'on se forge une identité. Avec son savoir faire normal pour un surfeur et plongeur, il fit un sublime plongeon pour rejoindre la belle. Émergeant de l'eau, Sebastian passa la main dans ses cheveux au même moment ou presque qu'Eli, il écouta sa question, puis s'immergea jusqu'aux épaules avant de répondre.

    «De l'Océanie, Sydney, plus précisément.»

    La détaillant du regard.

    «New-Yorkaise?» tenta-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth P. Sawyer
People who changed History. You make the letters. The letters don't make you

People who changed History. You make the letters. The letters don't make you
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 23
SECRET __* : M0I ? UN SECRET ? J'EN AI BEAUC0UP PLUS !! (LL)
L0VE __* : 0NE NIGHT TIME
PHRASE FÉTICHE __* : PE0PLE WH0 CHANGED HIST0RY. Y0U MAKE THE LETTERS. THE LETTERS D0N'T MAKE Y0U.
Date d'inscription : 17/02/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Sam 19 Avr - 22:10



    Elizabeth tout en émergeant de l’eau regarda le jeune home en pleine action, entrain de faire un magnifique plongeon pour venir la rejoindre, dans l’eau. Elle pu détailler en détails les muscles arqués du jeune homme. Sebastian était quelqu’un de très athlétique et cela paraissait. À sa façon de marcher, de plonger et aussi, à sa carrure. Il était grand, mince sans avoir non plus seulement la peau sur les os et il avait de jolis muscles. Il avait donc une carrure d’athlète. Elizabeth, quant à elle, avait toujours adoré le sport. Sa plus grande passion, c’était la danse vu qu’elle avait été longtemps dans l’équipe des cheerleaders de son lycée, à New-York. Mais, elle aimait tout autant le basket. Étrange non ? Quand on la voyait, on ne penserait jamais qu’Elizabeth Sawyer pratiquait le basket et qu’elle était, en plus, très bonne. Et bien, détrompez-vous et arrêter de ne juger que sur les apparences. Elizabeth est une jeune femme qui vous réserve bien des surprises ! Puis, il y avait l’équitation. La seule présence des chevaux la mettait en sorte de transe. Elle aimait les voir gambader pendant des heures dans les prés, se prélasser sous le soleil cuisant de l’après-midi et elle aimait par-dessus tout les chevaux en liberté. Pour elle, le mustang avait toujours été fait pour vivre en liberté, sur les terres de l’ouest américain. Il en serait toujours ainsi. La jeune femme avait commencé l’équitation très jeune, prenant des leçons dans un centre plutôt stricte, au nord de New-York. Seulement, la façon qu’avait ce club de s’occuper de leurs chevaux durement n’avait jamais plu à Lizzie et elle décida d’arrêter tout ça. Malheureusement, c’était à peu près le seul club équestre qui se trouvait dans la région de New-York. En effet, cette grande ville n’était pas le meilleur endroit pour élever des chevaux. Donc, la jeune femme ne fit plus d’équitation. Cependant, dès qu’elle voit des chevaux, son cœur fond et elle adore passer des heures à les contempler, leur crinière au vent …

    Bref, quand Sebastian lui dit qu’il venait de Sydney, en Australie, elle sourit. En effet, elle avait eu raison de croire à son accent qu’il était d’origine Océanique. Puis, il tenta de deviner ses origines. Quand il lui demanda si elle était New-Yorkaise, elle sourit légèrement et fit un signe de négation de la tête ;

    « Non, en fait, je suis déménagée à New-York avec mon père à l’âge de 4 ans … Ma mère était grecque, je suis née sur l’île de Santorin … »

    Ce sujet était toujours difficile pour la jeune femme à aborder. Elle se souvenait à peine de sa mère mais elle avait un souvenir qui ne pouvait la quitter ; le magnifique rire de Marina – sa mère.

_________________
[list]

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sahara-hotel.forumactif.name
Sebastian Thompson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 26
SECRET __* : A le mal du pays, entre autres
L0VE __* : Elizabeth Sawyer, mais ça, vous vous en doutiez déjà
PHRASE FÉTICHE __* : La confiance de plaire est souvent un moyen de déplaire infailliblement.
Date d'inscription : 11/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Sam 19 Avr - 22:26

    Certes, Sebastian Thompson avait un physique pour lequel on peut dire qu'il avait travaillé dur, mais par pur et simple plaisir. Des sports, il en mangeait. Il en raffolait. L'Australien était tout simplement incapable de faire du sur-place pendant une heure, et se levait automatiquement dès que l'envie lui prenait de bouger. Bien qu'intelligent, il devait donc se conditionner quand il suivait ses cours, sous peine de canaliser son attention dans les paroles du professeur, ce qui lui avait valu quelques moqueries ignâres. Sebastian, avec son calme et sa répartie légendaire, avait répliqué que valait mieux avoir de bons résultats que finir avec un cerveau aussi gros qu'un pois. Il n'était pas fondamentalement méchant, mais mieux valait de ne pas l'attaquer sur ses principes et les gens auxquels il tenait. Ami fidèle, confident secret, il était une oreille attentive et compréhensive. Il était toujours là pour les autres, qui que ce soit, mais prennait des moments pour lui quand il se trouvait sous l'eau, sur les vagues, ou encore à sentir l'air se fendre sous son passage, comme d'un plongeon en hauteur, pour ouvrir l'eau de ses mains placés intuitivement dans l'angle idéal. On ne commence pas pro, mais ça s'acquiert, avec travail et détermination, tout est à notre portée.

    Il aurait presque immerger de l'eau à regret si son interlocutrice n'aurait pas été Elizabeth Sawyer. Cette femme.. eh bien, elle le mettait tout simplement à l'envers, dans tous les sens du terme. Plus il passait, le temps, plus il se sentait irrémédiablement attiré par le charme naturel et adorable d'Elie. Il ne pouvait comparer ce qu'elle lui faisait ressentir à rien de ce qu'il avait connu auparavant, étant le genre de gars à avoir eu deux copines sérieuses dans sa vie. Les coups d'un soir? Très peu pour lui. Peut-être était-ce qu'il était trop romantique et/ou sentimental pour concevoir qu'on puisse passer la nuit au pieu avec quelqu'un qu'on connait à peine. Enfin, Sebastian ne jugeait pas les gens qui pratiquaient ce genre d'activité, mais parvenait pas à le concevoir, de son côté. En regardant Elizabeth Sawyer, il savait parfaitement pourquoi. Comment se détacher d'une fille comme ça à l'aurore? Non, d'elle, il voudrait voir plusieurs aurores, plusieurs matins, en sa compagnie.

    La jeune femme afficha une mine satisfaite comme si elle avait deviné ses origines. Sebastian haussa le sourcil, amusé. Elle était futée, et ça lui plaisait. Plus que de raison. Puis, tentant à son tour de deviner, il se sentit un peu idiot d'avoir tenter quelque chose qui semblait rouvrir des plaies chez la jolie demoiselle. Loin de lui l'idée de lui faire du mal, et il passa la main dans ses cheveux, légèrement mal à l'aise, puis dit.

    «Tu sais.. je voulais pas»

    Puis, les yeux brillants, il eut une idée.

    «On fait la course? J'ai vu que tu savais nager, alors...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth P. Sawyer
People who changed History. You make the letters. The letters don't make you

People who changed History. You make the letters. The letters don't make you
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 23
SECRET __* : M0I ? UN SECRET ? J'EN AI BEAUC0UP PLUS !! (LL)
L0VE __* : 0NE NIGHT TIME
PHRASE FÉTICHE __* : PE0PLE WH0 CHANGED HIST0RY. Y0U MAKE THE LETTERS. THE LETTERS D0N'T MAKE Y0U.
Date d'inscription : 17/02/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Sam 19 Avr - 22:44



    Parler de sa famille était toujours un sujet sensible et qui rouvrait de douloureuses blessures chez la jeune femme. Elle n’était pas née dans une famille banale, loin de là. Son père et sa mère s’était rencontrée sur un bateau de croisière, environ à l’âge qu’a Elizabeth présentement, c’est-à-dire, environ 18-19 ans. Ils s’étaient tout de suite épris l’un de l’autre et avait finis par faire une petite fille, qu’ils nommèrent Elizabeth Peyton Sawyer. Cette dernière née dans une famille remplie de gaieté et aimable. La joie régnait dans la maison des Sawyer. Hélas, un jour, lorsque la petite fille eu quatre ans, sa mère devint de plus en plus dépressive. Son père – Nick et Nina – sa mère – n’avait plus la même perception de la vie. Nick voulait partir vers New-York, il avait maintenant 23 ans et il voulait démarrer son cabinet d’avocats privés. Quant à Nina, celle-ci voulait restée sur l’île de Santorin, avec sa famille qui veillait sur elle. Cette dernière pouvait en effet passer une journée complète à fixer le mur, simplement. Elle était en phase avancée de la dépression. C’est alors en pleurant dans les bras de son père que la petite Lizzie partit vers New-York. Elle n’a jamais revu sa mère et ne lui a plus jamais reparlé. Elle ne se souvient pratiquement rien d’elle, seulement de son rire contagieux. Elizabeth a pratiquement le même rire que sa mère. Depuis, son père s’est remarié deux fois. La première fois, Elizabeth aimait bien sa belle-mère mais celle-ci divorça de Nick après deux ans de mariage. Elle trouvait qu’il n’était pas assez présent. Quant à la toute dernière, Lizzie ne peut la supporter. C’est un genre de Paris Hilton, qui se croit tout permis et qui bouffe l’argent de son père. Elle a au moins 25 ans de moins que lui, probablement. Bref, voilà le beau portrait de famille d’Elizabeth. Ensuite, il ne faut pas trop se demander pourquoi parler de son enfance et son adolescence la fait parfois souffrir.

    Quand elle vit que Sebastian avait compris la douleur qu’elle ressentait, elle fut très surprise. C’était la première personne qui prenait le temps de s’excuser, de la comprendre, d’analyser les traits sur son visage qui montraient bien que ça l’avait touché … Elle lui sourit doucement en le regardant directement dans les yeux. On pouvait voir au regard d’Elizabeth qu’elle était touchée par le jeune homme … Quand celui-ci proposa une course pour changer de sujet, Lizzie sauta sur l’occasion et sourit à Sebastian, ayant repris ses esprits. Elle s’approcha de lui à la nage et vint mettre son visage tout près du sien. Elle murmura à son oreille ;

    « Tiens-toi bien, je nage effectivement très vite ! »

    Sur ce, elle lui fit un joli sourire des plus charmeurs accompagné d’un clin d’œil et se remit à nager, vers le bord de la piscine, là où la course commencerait. Elle avait sentit le souffle de Sebastian dans son cou et avait adorer ce sentiment.

_________________
[list]

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sahara-hotel.forumactif.name
Sebastian Thompson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 26
SECRET __* : A le mal du pays, entre autres
L0VE __* : Elizabeth Sawyer, mais ça, vous vous en doutiez déjà
PHRASE FÉTICHE __* : La confiance de plaire est souvent un moyen de déplaire infailliblement.
Date d'inscription : 11/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Ven 25 Avr - 23:10

    Évidemment que Sebastian s'en voulut quand il prit conscience de ce qu'il avait fait dire à la demoiselle. S'il y avait quelque chose dont le jeune homme était certain, c'était de vouloir tout, sauf la faire souffrir. Il retint une grimace. À l'entendre parler, sa voix brisée, c'était encore une blessure douloureuse qui, probablement, ne guérirait jamais complètement. Seb était mal placé pour parler, ou tenter d'imaginer pareil drame, lui qui avait encore son père et sa mère, de surcroît toujours aussi épris l'un de l'autre. Le jeune homme passa la main dans ses cheveux et mordit sa lèvre inférieure, comme le blond avait l'habitude de le faire quand il était mal à l'aise et angoissé. Penchons pour la première option. Il tenta mentalement d'imaginer une manière de se sortir de ce mauvais pas, mais dut rester sincèrement surpris de voir le visage ébahi, mais toujours aussi beau d'Elizabeth quand sa sincérité troublante apparut largement dans sa voix. Comprendre était un bien grand mot, et sans doute la brunette était plus forte que lui d'avoir pu résister à un pareil choc, et il l'enviait un peu cette force qui la faisait sourire, respirer et rire. La rendant magnifique, étincelante, pétillante. Il afficha un léger sourire quand elle croisa son regard, puis changea impulsivement de sujet.

    Le jeune homme la regarda, un sourire en coin, se redresser et s'approcher de lui, son corps d'abord, puis elle approcha son visage du sien, frôlant de son souffle la peau basané du jeune homme. Sebastian réprima un frisson de plaisir, mais se mit à sourire aux paroles de la demoiselle. Il ne s'attendait à rien de moins qu'à la miss Sawyer qui relevait son défi.

    «Je me tiendrai, t'inquiète...»

    Son sourire était charmant, enjôleur, mais Sebastian n'allait pas se laisser distraire par la beauté incomparable de la jeune femme. Déterminé, et bon un peu orgueilleux, il allait se donner dans cette petite course amicale, et suivit sans peine Elizabeth jusqu'au bord de la piscine. Sebastian s'étira doucement, puis s'accotant au mur, le visage malicieux et le regard pétillant, il se mit à faire le décompte avant le départ.

    «3, 2, 1»

    C'EST PARTI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth P. Sawyer
People who changed History. You make the letters. The letters don't make you

People who changed History. You make the letters. The letters don't make you
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 23
SECRET __* : M0I ? UN SECRET ? J'EN AI BEAUC0UP PLUS !! (LL)
L0VE __* : 0NE NIGHT TIME
PHRASE FÉTICHE __* : PE0PLE WH0 CHANGED HIST0RY. Y0U MAKE THE LETTERS. THE LETTERS D0N'T MAKE Y0U.
Date d'inscription : 17/02/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Jeu 1 Mai - 0:14


    La jeune femme, durant le moment très proche qu’elle avait eu en compagnie du cou de Sebastian l’avait fait frémir de désirs. Il faut bien dire que le jeune homme était un bel étalon, son corps tout musclé et bronzé qui ruisselait de fines gouttes d’eau un peu partout. Ses cheveux châtains mouillés faisaient encore plus ressortir ses yeux bleus ciels qu’avant. Mais, plus que le physique, Sebastian attirait Elizabeth par sa fraîcheur, son empathie envers elle et probablement – les autres personnes de cette planète. Il avait beau être un gosse de riches, comme tous ceux qu’on retrouve à New-York, Elizabeth avait un penchant pour ce garçon car il ne se prenait pas pour quelqu’un d’autre. Oui, il avait du fric, comme elle. Mais non, il ne s’en vantait pas ou ne faisait pas constamment allusion à son porte-monnaie comme la plupart des mecs qui étaient dans la fac de la jeune femme.

    Sebastian fit soudain le décompte et la course était lancée. Comme elle avait pu le constater un peu plus tôt, le jeune blond était un excellent nageur! Quoi dire de plus? Il avait la souplesse, les muscles et tout le tralala pour être ce genre de personnes qui excellent dans la nage. Mais bon, Elizabeth n’était pas non plus à la traîne côté nage, loin de là! Elle avait appris à nager très jeune, à l’âge de deux ans dans la Caldera, la mer qui entourait l’île de Santorin – où elle avait vécu ses quatre premières années de vie. « Caldera » signifiait « chaudron » en grecque. En effet, l’eau de cette mer était très chaude et d’un grand bleu profond. Bref, Elizabeth fit allez ses mains et ses jambes le plus rapidement et agilement possible pour gagner cette course. La jeune femme aimait plus que tout la compétition, sans non plus que ça devienne un défaut pour autant. Elle était presque arrivée au bord de la piscine quand elle vit que Sebastian arrivait avant elle. Elle lâcha un cri, une crampe soudaine venait de la prendre au ventre …

_________________
[list]

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sahara-hotel.forumactif.name
Sebastian Thompson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 26
SECRET __* : A le mal du pays, entre autres
L0VE __* : Elizabeth Sawyer, mais ça, vous vous en doutiez déjà
PHRASE FÉTICHE __* : La confiance de plaire est souvent un moyen de déplaire infailliblement.
Date d'inscription : 11/04/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3:
WHERE ARE Y0U ?:
EMPL0I & L0ISIRS :

MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   Jeu 1 Mai - 20:15

    Était-ce mal d'avoir pris le temps de regarder les longues jambes fuselées et bronzées de la jeune femme? Était-ce mal d'apprécier son sourire, sa bonne humeur et son regard pétillant? Sebastian Thompson ne le croyait pas, mais plaiderait volontiers coupable à toute accusation de fondre littéralement pour la jeune femme. Comment faire autrement, elle était belle, intelligente, drôle, pétillante, adorable, souriante et j'en passe. Le jeune homme eut un soupçon de jalousie quand il pensa qu'il n'était sans doute pas le seul à penser de cette manière à propos d'Élizabeth P. Sawyer. Il suffisait de penser au jeune mannequin qui tournait littéralement autour de la silhouette fine et svelte de la brunette. Pourtant, Seb n'avait pas envie de s'inquiéter ni de s'en faire. Ce n'était pas dans ses gênes. Si Elizabeth et lui était du pour vivre quelque chose, même s'il le souhaitait ardemment, ça devrait se faire comme ça, impulsivement, ou après une rencontre comme celle-ci...

    Étonnant ce qu'on peut penser quand on nage. Habituellement, l'Australien préférait la nage pour l'absence de pensées qui affluaient, de raisons, de sens, bref, la liberté totale. Il ne se rappelait même plus combien de temps il était resté sous l'eau quand ses parents lui avaient appris qu'ils déménageaient tous à New-York. Le blond se rappelait avoir d'abord été sans voix, puis avait pris le chemin de la porte, appelant sur son portable Taylor, puis le lançant le plus loin possible dans les vagues, l'emportant loin. Il avait même penser sur le coup qu'il préférait rester dans les vagues que de quitter l'Océanie, son chez lui, sa terre natale. Finalement, en bon garçon qu'il était, il s'était défoulé dans la mer, dans l'océan, et était revenu à l'aube, trempé et sale, mais Sebastian était revenu sain et calme. Le jeune homme n'avait dit à personne ce qu'il avait fait cette nuit-là, mais le surfeur ne s'était plus plaint depuis.

    Rendu au bout, il leva les bras une fois s'être immobilisé contre la paroi du mur. Sebastian se retourna, avec un sourire sur les lèvres, qui mourut presque instantanément lorsqu'il entendit un cri. La seule personne à la piscine excepté lui étant Élizabeth, il la regarda stopper, puis se donna une forte poussée sur la parois pour plonger sous l'eau et attraper la taille de la jeune femme pour la ramener à la surface. Nageant du mieux qu'il pouvait vers le bord, laissant sa tête hors de l'eau, il la tint fermement puis, une fois accroché au mur, il lui demanda inquiet.

    «Ça va ? Tu m'entends?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: >>Eau repos ft. Elizabeth S.   

Revenir en haut Aller en bas
 
>>Eau repos ft. Elizabeth S.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elizabeth
» Resolu importer les aires de repos dans basecamp
» [RESOLU] Aires de service pour camping car
» Prez de Divin
» gateau des rois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
&&. SAHARA-HOTEL }} :: &&. SAHARA-HOTEL }} :: &&. THE PARADIS }} :: { LA PISCINE }-
Sauter vers: